LES PARTICIPANTS

« Né à Grenoble en 1969, Olivier de Sépibus vit aujourd’hui à Die, dans la Drôme. Il est photographe, plasticien, apiculteur, jardinier, « artiste errant plutôt qu’artiste marcheur », comme il le dit à l’occasion d’une exposition de ses œuvres dans les jardins du musée de l’Ancien Évêché à Grenoble (2017-2018). Après avoir pensé devenir guide de montagne, il a travaillé pour un magazine d’escalade, puis s’est consacré au photojournalisme. À partir de 2004, il affirme dans son travail une dimension artistique, sans abandonner l’objectif documentaire. Il entame le grand projet de Montagne défaite, auquel il s’identifie et qu’il enrichit d’année en année d’expériences et d’engagements nouveaux. Une préoccupation majeure guide toute son œuvre, en photographie, dans ses installations, ses dessins et ses architectures landartistes, et aussi comme apiculteur : c’est l’exploration de nos rapports avec le vivant, les entités naturelles, le paysage comme totalité sensible. De là son intérêt passionné, son inquiétude et son désir de témoigner pour les glaciers, les roches, la montagne en général ; de là ses initiatives dans le projet Le goût du paysage et Le Jardin Bleu, dans les expositions intitulées Affleurer le paysage, autour des plantes mellifères. De là son engagement dans les activités d’éducation et de formation du public, dans les expositions et animations présentées dans les régions alpines, de la Haute-Savoie aux Hautes-Alpes, dans le Collectif Glaciers qu’il a fondé en 2019. »
Claude Reichler, professeur honoraire de la Faculté de Lausanne, spécialiste de l’imagerie des Alpes et de son histoire.